L’UMP nivelle par le bas le débat sur la réforme du collège

En pariant sur l’échec de la réforme du collège, l’UMP veut en finir avec le collège unique

Colombe Brossel, secrétaire nationale à l’Éducation et à la Formation

Yannick Trigance, secrétaire national adjoint à l’Éducation 

Le Parti socialiste déplore les prises de positions caricaturales de l’UMP qui nivelle par le bas le débat sur la réforme du collège.

Au-delà de ces approximations sur le contenu même de la réforme, l’UMP semble se satisfaire de la situation qu’il nous a léguée. Le collège après 10 ans de gouvernement de droite est l’un des plus inégalitaires au monde, il amplifie les inégalités sociales et culturelles et laisse 20% des élèves en échec scolaire. Mais pour l’UMP, il est urgent d’attendre et de ne rien faire. Pour le Gouvernement et Najat Vallaud-Belkacem, la ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, il est au contraire indispensable d’agir pour un collège plus juste dans lequel les bénéfices des dispositifs jusqu’à présent réservés à une minorité soient étendus à tous. C’est cela, la lutte contre les inégalités.

Si l’UMP fait le pari de l’échec de la réforme, c’est qu’en définitive il veut la fin du collège unique, comme le Front national d’ailleurs. Nous refusons de transformer le collège en zone de tri du lycée et, avec la communauté éducative, nous voulons – et plus que jamais après les attentats de janvier dernier qui ont frappé la France – continuer d’y former des citoyens en capacité de vivre-ensemble, de faire République et d’agir sur le monde.

Le Parti socialiste réaffirme son soutien au gouvernement pour mettre en œuvre cette nouvelle étape dans la Refondation de l’école de la République pour tous les élèves et leurs familles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*