Les mauvais choix du maire- épisode 4

  

 Démantèlement de notre service public d’assainissement 

Avide de démanteler le service public, le maire a pris une autre décision lourde de conséquences  pour les Villeneuvois. Il est allé jusqu’au bout de sa volonté d’adhérer au SIARV (syndicat d’assainissement) et de lui transférer la compétence de notre ville en matière d’assainissement.

Ce syndicat lui-même a transféré la gestion des réseaux à la Lyonnaise des eaux, groupe privé

 Cette adhésion va générer pour les Villeneuvois le paiement de deux redevances : au SIARV et à la Lyonnaise des eaux, au lieu d’une seule actuellement : soit une augmentation du prix de l’eau de près de 18% : 120 € par an pour une famille de 4 personnes qui consomme 200m3 d’eau.

Notre eau est déjà l’une des plus chères de France à cause de la concession accordée à la société privée Véolia par le SEDIF (syndicat des eaux Ile de France) qui gère l’eau potable. Je remarque d’ailleurs que le représentant du maire au SEDIF a voté pour reconduire la concession à Véolia alors que de nombreux élus se sont battent pour une gestion en régie publique de l’eau, seule capable de faire baisser les prix.  

Cette augmentation va aggraver la situation de beaucoup de familles en s’ajoutant à l’augmentation de la taxe sur les ordures ménagères. 

Surtout que rien n’oblige à cette adhésion. Depuis des années, les services départementaux, et notamment la DSEA travaillent avec l’ensemble des communes dans ce domaine pour assurer un service public efficace. Ce travail en commun s’est traduit à Villeneuve-le-Roi par de très nombreux travaux réalisés.

Je demande au maire d’expliquer aux Villeneuvois où sont passés les millions d’€ collectés depuis 2001 par la commune au titre de la taxe d’assainissement pour financer des travaux d’assainissement et de mise aux normes qui n’ont presque pas été réalisés.

Mais, force est de constater que l’investissement de la municipalité en matière d’assainissement n’a pas été à la hauteur des besoins depuis 8 ans.

Le maire compte sur le SIARV pour rattraper son retard. Mais à quel prix !!!

Le pari est risqué car nous connaissons les difficultés budgétaires auxquelles le SIARV est confronté et leurs répercussions sur les délais des travaux et le prix de la redevance.

Pour ma part, lassainissement de notre commune peut être réalisé sans augmentation du prix de leau pour les Villeneuvois avec le service public. 

De nombreuses villes reviennent à nouveau vers une gestion publique de l’eau  plus respectueuse de l’environnement et des deniers publics. Beaucoup de Villeneuvois partagent ce point de vue, j’en veux pour preuve les mille signatures récoltées en 2 jours de la pétition des élus d’opposition de Villeneuve le Roi réclamant la non-adhésion au SIARV.

Didier Gonzalès n’a écouté, ni le président du Conseil général, ni les élus d’opposition, ni les Villeneuvois. Il en assumera les responsabilités et les conséquences.

Encore un mauvais choix qui mérite un carton jaune.      

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*