Pour un service public de l’éducation de qualité

Lors du Conseil municipal du 12 février,

Bahia Chérifi et Eric Chamault, conseillers municipaux ont déposé un voeu concernant les réformes qui pèsent sur le système d’education Nationale et qui auront des incidences directes sur la vie quotidienne des élèves, de leurs parents et des enseignants. Ce voeu a été rejeté par le maire et la majorité municipale qui approuvent l’ensemble des réformes décidées par le ministre de l’Education Nationale.

                                        

  

Vous trouverez le voeu ci-dessous :

CONSIDÉRANT QUE le projet de remplacement des écoles maternelles par des jardins d’enfants payants  à  la  charge  des  familles  et  des  communes  est  une  grave  attaque  contre  les  projets pédagogiques et de socialisation de l’enfant en maternelle ;

CONSIDÉRANT les oppositions contre les transformations mises en place à la rentrée 2008 dans le primaire, avec  l’instauration de  la  semaine de 4  jours,  la suppression des 3 000 postes de réseau d’aide spécialisée aux élèves en difficulté (RASED) au plan national, des heures d’aide au devoir mal insérées dans l’emploi du temps des élèves ;

CONSIDÉRANT QUE la suppression de la carte scolaire signe la fin du collège unique ;

CONSIDÉRANT  QUE  l’ouverture  des  universités  aux  entreprises  crée  « un  libre  marché scolaire » ;

CONSIDÉRANT QUE  les annonces de refonte de l’IUFM tendent à mettre en place de nouveaux critères  de  recrutement,  de  quotas  et  d’offres  de  formation  qui  vont  à  l’encontre  du  principe d’égalité qui fonde l’école de la république ;

CONSIDÉRANT  le  manque  de  concertation  et  le  mépris  du  Gouvernement  envers  la communauté  éducative  et  les  méthodes  disciplinaires  inacceptables  prises  à  l’encontre d’enseignants attachés à leur mission ;

CONSIDÉRANT  les  mouvements  de  protestations  qui  s’amplifient  dans  notre  département  et dans notre ville  ;  les syndicats d’enseignants de  la maternelle à  l’université, du public et du privé,  les  associations  de  parents  d’élèves,  les  spécialistes  de  l’éducation  étant  unanimes  à dénoncer  toutes  les mesures prises et annoncées dans  le cadre des  réformes du ministre de l’Éducation 

CONSIDÉRANT QUE, malgré un premier recul du ministre Darcos sur la réforme de la seconde, le Gouvernement reste déterminé à démanteler le service public de l’Éducation nationale.

 

LE CONSEIL MUNICIPAL DE VILLENEUVE LE ROI

DEMANDE le retrait du plan Darcos ;

EST  SOLIDAIRE  des  parents,  des  enseignants  et  personnels,  des  élèves  et  des  élus  qui  se mobilisent en Val-de-Marne et partout en France ;

RÉAFFIRME son attachement à l’école publique, gratuite et laïque pour tous ;

DEMANDE l’ouverture d’un débat public national sur l’Éducation nationale.

 

Ce voeu a été voté par l’ensemble des conseillers municipaux de l’opposition, mais rejeté par un vote contre par le maire et sa majorité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*